Tribunes

Expression

Tribunes politiques

entree-de-rubrique_budget2016_XCG9091.jpg

Groupe de la majorité départementale


Avec l’adoption du budget 2016 le 31 mars, les élus de la majorité ont montré qu’ils entendaient, quelles que soient les difficultés, honorer leurs engagements et rester fidèles à leurs valeurs. L’équation à résoudre était pourtant à la limite du possible : continuer à investir pour l’avenir, maintenir la qualité des services départementaux, tout en subissant de plein fouet une baisse des dotations de l’État ainsi qu’une explosion des dépenses obligatoires.


Si l’on ajoute à cela l’engagement de la majorité, partagé par nos concitoyens, de ne pas recourir à l’augmentation de la fiscalité, l’exercice aurait pu s’apparenter à une mission impossible. C’était sans compter sur la détermination des élus de la majorité, dont l’engagement dès 2008 à réduire le train de vie du Département a permis d’aborder cette épreuve avec sérénité.
Dans le cadre d’une refondation des politiques départementales et après une large consultation des citoyens et des élus locaux, les élus de la majorité, rejoints dans leur vote par le groupe « La dynamique citoyenne », ont adopté un budget ambitieux mais réaliste, répondant aux défis qui attendent le Lot‑et‑Garonne.
En 2016, avec la nécessaire maîtrise de ses dépenses, le Département maintiendra un haut niveau d’investissement, permettant d’une part la poursuite des programmes engagés, et d’autre part de lancer des chantiers majeurs pour notre avenir.


Outre l’effort particulier porté à la rénovation des collèges, à la modernisation des routes et au soutien des projets communaux, ce budget illustre le volontarisme du Département en matière d’accès à Internet. Tout en lançant le déploiement de la fibre optique qui s’étalera sur 10 ans, la modernisation du réseau Internet hertzien permettra dès cette année de bénéficier de débits allant jusqu’à 20 mbps.
N’en déplaise à l’opposition qui préfère se complaire dans la polémique et la nostalgie du passé pour dissimuler son absence de proposition concrète, c’est le Lot‑et‑Garonne de demain et de tous les Lot‑et‑Garonnais qui se construit aujourd’hui.


Contact