Solidarité

Habiter ++ et Opah

Des propriétaires et une économie locale soutenus

page-6---02-_XCG0663.jpg
Rénover les centres bourgs passe par un « rajeunissement » des façades.

Le Conseil général de Lot‑et‑Garonne, ayant très rapidement relevé une problématique liée au logement, a œuvré avec ses partenaires pour proposer après une année de diagnostic une politique départementale de l’habitat efficace. Mise en œuvre d’un programme départemental de rénovation thermique et d’adaptation à la perte d’autonomie du parc privé en faveur des propriétaire occupants, soutien au logement social et au parc communal, aide à la création de résidences spécifiques... le Conseil général s’investit et affecte désormais des moyens financiers pour un enjeu crucial en Lot‑et‑Garonne, le logement.

En 2011, le Conseil général s’est engagé dans l’élaboration d’un Plan départemental de l’Habitat (PDH), le premier adopté en Aquitaine. Ce plan a permis de cerner les problématiques du logement en Lot‑et‑Garonne, et de définir les solutions à mettre en place dans le cadre d’un programme pluriannuel (qui s’échelonne jusqu’en 2017). Directement issu du PDH, un Programme d’intérêt général a été lancé par le Département en juin 2013.


Point de vue : Marie‑France Salles


D’une durée de trois ans et dénommé PIG Habiter ++ Énergie et Autonomie, ce programme départemental s’adresse aux propriétaires qui souhaitent améliorer la performance énergétique de leur logement ou l’adapter par rapport à des problématiques de vieillesse ou de handicap. Le Département dispense via ce PIG une aide financière aux Lot‑et‑Garonnais, sous conditions de ressources.


Le Pact H&D 47, prestataire du Conseil général dans l’instruction des dossiers du PIG, a renseigné et conseillé plus de 1 500 ménages. Il travaille actuellement avec 904 propriétaires pour constituer leur dossier de demande d’aide. En un an, le Département a déjà validé près de 400 dossiers, majoritairement sur des travaux d’économies d’énergie. 34 % des propriétaires ont dores et déjà terminé les travaux grâce à l’aide du Conseil général.


Point de vue : Catherine Pitous


L’objectif du programme PIG Habiter ++ est la rénovation de 840 logements d’ici 2016, générant ainsi un chiffre d’affaires estimé de 10 millions d’euros pour l’artisanat local. Ces objectifs sont déjà réalisés à plus de 50 % en un an d’existence. Ce résultat démontre la pertinence de ce programme en Lot‑et‑Garonne. En effet, le Conseil général, lors de la création du régime d’aide, avait bien à l’esprit que le secteur du logement avait un impact très important tant sur l’économie locale que sur l’aménagement du territoire et la valorisation du patrimoine.


C’est pourquoi le Département n’intervient pas uniquement auprès des familles, il dynamise aussi au travers de son PDH les centres bourgs. Grâce aux financements qu’il offre aux communes et intercommunalités pour leur Opérations programmées d’amélioration de l’habitat, Opah, le Conseil général incite les investisseurs et les propriétaires à investir dans l’amélioration ou la réfection de logements existants.