Culture

Bureau d’accueil de tournage, BAT 47

Le Lot-et-Garonne fait son cinéma

_XCG8174.jpg
Tournage à Puch-d’Agenais du long-métrage Coup de chaud de Raphaël Jacoulot, en septembre dernier.

Le Lot-et-Garonne possède des décors grandeur nature et des entreprises spécialisées dans le créneau du cinéma et de l’audiovisuel. C’est donc tout naturellement que le Conseil général a initié en 2011 la création du Bureau d’accueil de tournage (BAT 47) à Sainte‑Livrade‑sur‑Lot. En 3 ans et demi, onze longs et courts‑métrages ont été tournés et une douzaine est actuellement en tournage.

« Le Lot-et-Garonne est la Toscane de la France », dixit Stendhal. Pourtant, le département est peu connu du grand public, contrairement au Gers qui s’est « étalé » sur grand écran dans le film Le bonheur est dans le pré.


Films tournés en 2012 et 2013


Aujourd’hui, c’est au tour du Lot‑et‑Garonne d’être sous « le feu des caméras ». Pour preuve, en 2014, pas moins de huit productions sont au programme.


Films tournés en 2014


« En 2010 lorsque le Conseil général a revu sa politique culturelle, il était évident de développer le secteur du cinéma et de l’audiovisuel », se rappelle Claire Pasut, vice‑présidente du Département en charge de la Culture. Le Bureau d’accueil de tournage (BAT 47) a donc été créé. Sa mission : favoriser et inciter la venue d’équipes de tournage en Lot‑et‑Garonne (fictions cinématographiques ou télévisuelles, documentaires, reportages, publicité...).


Le BAT, présidé par Pierre‑Henri Arnstam (maire de Villeréal et ancien directeur de l’information sur la 2), intervient dès les premières étapes de préproduction en apportant une assistance personnalisée et gratuite aux équipes de tournage. Il met son réseau et sa connaissance du territoire au service de chaque projet. Aujourd’hui, plus de 700 décors sont référencés (paysage, maison, château, pigeonnier, séchoir à tabac, usine...) par le Bureau.


Le bureau d'accueil de tournage à Lauzun en vidéo


Autre base de données : la base TAF, Techniciens, Artistes et Figurants du Lot‑et‑Garonne. Régisseurs, machinistes, opérateurs son, costumières, comédiens, figurants... le département est un vivier ! Spécialistes des effets spéciaux et de l’animation 3D, créateurs d’accessoires et de décors, cascadeurs, etc., les métiers pointus ne manquent pas. « Le BAT fait la promotion du territoire et participe à son attractivité. Aussi, le Conseil général soutient les productions », conclut Claire Pasut.

Le bureau d'accueil de tournage à Lauzun en vidéo