Au service de votre territoire

Agriculture

Continuer à soutenir l'agriculture autrement

marche_02.jpg

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) a confié à la Région la compétence économique et notamment la possibilité d’attribuer des aides directes aux entreprises, contraignant le Département à revoir en profondeur ses interventions.

Conscients qu’en Lot‑et‑Garonne l’agriculture joue un rôle moteur au niveau économique, paysager, social et environnemental, les élus départementaux se sont appliqués à imaginer, en lien avec la Région, des solutions pour continuer à soutenir ce secteur d’activité majeur.


Le poids de l’agriculture dans l’économie du Lot‑et‑Garonne est important tant en pourcentage d’actifs (7,5 % de l’emploi salarié et un emploi direct entraîne en moyenne 7 emplois indirects) qu’en pourcentage de surface agricole utile (53 %). Notre département est sur la première marche du podium national de nombreuses productions (notamment en légumes dits « ratatouille »). Il est aussi le premier département bio de la grande région, avec 9 900 ha cultivés.


Les aides du Département en 2016


Aussi, dans le prolongement des États généraux de l’agriculture, qui avaient ancré l’action de la collectivité auprès de la profession agricole, le Département répondra encore présent en 2016 sous des formes renouvelées. Il interviendra dans les domaines de la ressource en eau, de l’aide à l’installation des jeunes agriculteurs, de la protection des cultures, du programme sylvicole (aides aux plantations), de la promotion et de l’animation des filières.


Des discussions avec la Région sont d’ores et déjà engagées afin que ces axes prioritaires pour le Département puissent se concrétiser dans le cadre conventionnel prévu par la loi. Un nouveau dispositif « soutien aux projets de création de ressources en eau » est proposé en complément des aides régionales. Plusieurs dispositifs pourront par ailleurs être contractualisés avec la Région :

  • aide à la création et l’aménagement d’abris froids et de serres chapelles ;
  • aide forfaitaire pour les nouveaux installés en agriculture ;
  • aide aux investissements des Coopératives d’utilisation de matériel agricole (Cuma) ;
  • développement des plantations de peupliers ;
  • aide à la plantation de haies champêtres.

En outre, l’aide au fonctionnement et aux investissements des centres de recherche sera appuyée auprès de la Région dans le cadre de la convention.


Renforcé dans son rôle de garant des solidarités territoriales, le Département entend ainsi continuer à accompagner l’agriculture, activité essentielle au dynamisme et à l’attractivité de nos territoires ruraux.


Action phare n°6